we sign it - Pour le ruiner,  éliminons le FN dès le 1er  tour!

Pour le ruiner, éliminons le FN dès le 1er tour!

Savez-vous qui paye les campagnes presidentielles ? C’est nous ! Via l’argent des impôts. 

Nous citoyen-ne-s ne voulons pas payer pour les idées, le programme et le train de vie des dirigeant-e-s du FN. Nous ne voulons pas que nos impôts servent à rembourser les 40 millions d’euros de dette que le FN a contracté auprès des banquiers russes. Nous ne voulons pas participer à la dilapidation du patrimoine français au profit de financiers russes si le FN gagne les élections. Alors pour lutter efficacement contre les idées du FN et pour sauver nos impôts,

Comment ?? 
=> empêcher le parti d'accéder au 2nd tour, c'est le ruiner
=> votons massivement dès le premier tour !

Nous pouvons ruiner le FN !
 

Pour maintenir le train de vie de ses dirigeant-e-s et diffuser sans limites leurs idées nauséabondes, le FN a contracté un prêt de 40 millions d’euros à la FCRB (First Czech Russian Bank) ce prêt, d’un taux d’intérêt fixé à 6% ne sera jamais remboursé par les militant-e-s FN.

Alors qui paye ?

Sortons nos calculettes.

En France, les candidat-e-s à l'élection présidentielle et leurs partis peuvent engager des sommes correspondant à un plafond de financement de la campagne fixé par décret.

16,85 millions d'euros pour les candidat-e-s qui ne sont présent-e-s qu'au premier tour.

22,51 millions pour chacun-e des deux candidat-e-s présent-e-s au second tour.

Tous ça pour notre pomme. 

En général, les partis et leurs candidat-e-s comptent sur trois types de financement : les adhésions, les dons et le remboursement de tout ou partie des frais par l’impôt de toutes les personnes travaillant en France. Quels que soit leur mode de financement, les frais de campagne tels qu'ils sont communiqués sont intégralement remboursés par l'Etat, mais dans la limite d'un plafond qui dépend du score obtenu (en pourcentage) :

4,7 % des plafonds ci-dessus pour les candidat-e-s ayant obtenu moins de 5% des suffrages exprimés (soit environ 800 000 euros).

47 % des plafonds ci-dessus pour les candidat-e-s ayant obtenu au moins 5% des suffrages exprimés (soit environ 8 millions d'euros) ;

Pour les deux candidats qui parviennent au second tour, le plafond est d'environ 10,7 millions d'euros (soit 47,5 % du plafond des dépenses pour les candidats du second tour).

Donc si le FN ne se qualifie pas pour le deuxième tour, le parti ne pourra être remboursé qu’à hauteur de 8 millions d'euros maximum. 

Les financiers et oligarque russes saisiront tous les bien du FN et nous débarrasseront pendant longtemps de ce parti et de ses idées. Cette technique a été utilisée par les Grec-que-s qui se sont ainsi débarrassés du parti d’extrême droite "Aube Dorée".

Mobilisons-nous massivement 

Signer

Diffusez auprès de votre entourage